5 décembre 2017

Buffles

du Parc National d'Arly

Eléphants

du Ranch de gibier de Nazinga

Crocodiles

du Ranch de gibier de Nazinga

Bubale

du Parc National d'Arly

- Intranet

- Forum

- Livre d'or

- Webmail

- Sondage

- Nous contacter

- Plan du site

- Réservation




Le Parc national d’Arly inscrit au Patrimoine mondial

PNG - 599.1 ko

Parc national d’Arly inscrit au Patrimoine mondial
La 41ème session du Comité du patrimoine mondial était d’une très grande importance pour les trois Etats (Bénin, Burkina Faso et Niger) ayant en partage le complexe W-Arly-Pendjari.

En effet les trois pays avec l’appui technique et financier de la GIZ ont soumis en janvier 2016 au Centre du Patrimoine Mondial le dossier de proposition d’inscription du complexe W-Arly-Pendjari sur la liste du patrimoine mondial naturel de l’UNESCO en extension au parc national W Niger inscrit en 1996.

Le complexe est le plus vaste et le mieux protégé de la province biogéographique des savanes/zones boisées d’Afrique de l’Ouest. Il est le continuum le plus important d’écosystèmes terrestres, semi aquatiques et aquatiques de la ceinture de savanes d’Afrique de l’Ouest. Le bien inscrit sur la Liste du patrimoine mondial est une mosaïque contigüe de neuf aires protégées d’une superficie de 1 714 831 ha, comprenant :
- Le complexe tri-national du parc national du W (que se partagent le Burkina Faso, le bénin et le Niger) ;
- le parc national d’Arly (Burkina Faso) ;
- le parc national de la Pendjari (Bénin) ;
- les réserves de chasse de Koakrana et Kourtiagou (Burkina Faso) ;
- les réserves de chasse de Konkombri et Mékrou (Bénin)

L’inscription du Complexe W-Arly-Pendjari sur la Liste du patrimoine mondial apportera une plus-value certaine en termes de :
- renforcement de l’image de marque et de la notoriété des trois pays ;
- transformation de cet espace en un véritable outil de promotion de l’industrie touristique et en un espace communautaire de conservation de la biodiversité ;
- mobilisation des partenaires techniques et financiers pour la mise en œuvre de projets/programmes régionaux de conservation de la biodiversité et appui au développement local ;
- exemplarité de coopération transfrontalière, internationale et d’intégration sous régionale.

A la suite de l’adoption de la proposition, chaque représentant des trois Etats parties à tour à tour pris la parole.

Monsieur BASSIERE Batio Nestor, Ministre de l’environnement, de l’économie verte et du changement climatique du Burkina Faso, a souligné dans son intervention que l’aboutissement heureux du dossier témoigne de la bonne et franche collaboration entre les trois pays pour une gestion coordonnée et harmonisée de cette importante réserve mondiale de diversité biologique. Cette inscription interpelle donc nos trois pays à doubler d’efforts dans la gestion concertée du complexe. Il a enfin remercié le centre du patrimoine mondial au nom du gouvernement du Burkina Faso.

Adresse: 01 BP 582 Ouagadougou 01 T él.: (226) 50356415 Fax.: (226) 50357334 contact@ofinab-burkina.org